Enfin le bitume…Semi-marathon de Feurs

Jacques ai retrouvé sa surface de prédilection!

Enfin je retrouve le bitume en ce premier jour du printemps !

La température est clémente mais le vent se lève et il ne va pas aider à battre des records. Mais qu’importe je suis là pour reprendre contact avec la route et de toute façon mon entraînement n’a pas été suffisant pour espérer performer. Je sors de la préparation des 80 km de la Trace des Maquisards ce qui ne correspond pas vraiment à une préparation semi, même si j’ai repris les séances au stade avec mes camarades du Run.

Je suis donc à Feurs pour me faire plaisir et passer sous les 1h30 (ça devrait le faire).

Je reprends mes habitudes et je démarre en fanfare pour m’extraire du peloton avant de me caler sur un rythme plus raisonnable.

Le nez sur la montre, je passe aux 10 km en 39’35’’, donc sur un très bon rythme et surtout je me sens vraiment bien.

Au 12ème kilomètre le vent s’est vraiment levé et c’est par rafale que nous le prenons de face. Je vis 2 km difficiles à me battre contre ces bourrasques. Le retour avec le vent de côté est plus facile. Pourtant je pioche dans les 2 derniers km, c’est évidemment le manque d’entraînement sur une distance aussi longue avec un rythme aussi rapide. Pourtant je ne m’affole pas car je sais que je vais finir largement sous les 1h30 donc que mon objectif sera atteint.

1h26min15s : quelle satisfaction pour mon retour sur la route. Je ne pensais pas être déjà à ce niveau en mars.

90ème au scratch (sur 550 arrivées) et 5ème M4 (seulement ! c’est fou comme certains M4 court encore très vite).

Prochain objectif sur la route : les 15 km du Puy en Velay, le 1er mai.

Jacques

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.