Marathon de Paris, Course du Vuache, Foulées de Gruffy …

 

Ce week-end fut particulièrement sportif pour Run Valserine…

Marathon de Paris: 3 nouvelles marathonniennes au sein de Run Valserine

Pas moins de huit adhérents sont « montés à la capitale » pour s’élancer sur le 41ème marathon de Paris sous un soleil radieux. Tout le monde a relevé le défi, dont Andréa, Alissonne et Sabine qui ont acquis leur statut de « marathonienne« .

Retour de Alissonne:

Tout d’abord, félicitations à tous les marathoniens, nous avons tous fini!!!!
Un grand merci à Bertrand pour toute l’organisation, quelle plaisir de ne pas avoir à gérer ce stress là,  en bon mono nous avions plus qu à nous laisser guider!!!
Pour ma course, j’ai eu beaucoup de chance d’avoir un ami du club, Jean-Marc, avec qui j’ai pu courir très très longtemps, de très bonnes sensations globalement , beau temps malgré un peu de chaleur, un paysage exceptionnel,  pas de mur au 31 km par contre difficile du 37 au 40 km dans le fameux bois de Boulogne. Comme quoi, ce n’était pas un mythe!
Par contre, j’ai réussi à repartir sur un bon rythme ensuite, jusqu’à la fameuse ligne d arrivée .
Quelle bonheur de passer cette ligne d’arrivée et être marathonienne!!!
Ce marathon restera donc une très belle expérience, que j’ai vécu avec beaucoup d’émotions tout au long du parcours. J’ai fait ce que j’ai pu donc je n’ai aucun regret.
Merci pour vos soutiens, au coach Patrick et pour la bonne humeur de ce week-end, avec un clin d’oeil spécial à Pinky.

Retour de Pinky:

Bonjour a tous, déjà un grand merci a Bertrand pour l’organisation, il nous a emmené à l’appartement sans aucun problème. Un grand bravo aux 3 nouvelles marathoniennes Alissonne, Andrea et Sabine, vous avez assuré grave les filles.  Quant à moi, six mois après mon accouchement, avec du mal à reprendre la course à pied pour arriver à un niveaux correct, j’ai tout donné: 5h07, pour moi l’important c’était de le finir.

Retour de Sabine:

Pour mon premier marathon, je mettais mis un peu beaucoup la pression et le résultat est inespéré. J’ai couru le semi avec ma cousine qui m’a heureusement freiné tout le long et puis encouragée par ma fille à Bastille, je l’ai lâché et poursuivi ma course toute seule un peu euphorique car portée par la beauté du site et cette foule parisienne formidable. Je finis ravie et sans casse, prête à remettre ça!

Retour de Andréa:

Je me suis engagé sur se marathon car je voulais me lancer un défi mental, « Suis je capable de maintenir un effort long en course à pied? »
Malheureusement je me suis blessé : tendinite insertion tendon Achille Mollet
J’ai failli ne pas me rendre à Paris. Pinky avec qui je me suis entrainée, m’a remotivé et m’a encouragé à continuer (merci à elle), malgré  mes entraînements  hachés, un peu faible et suite à une phase de repos j’ai continué l’aventure.
LE JOUR J
L’ambiance était-elle que je fut emporté dans les rues et bois de Paris. Le public parisien m’a poussé en avant, malgré les crampes dans les 5 derniers kilomètres qui m’ont demandé plus d’efforts physiques et mentals, ce marathon tout de même top!
Le beau temps, le grand nombre de stand d’eau, les stands ravitaillement, les jets d’eau, la musique … m’ont aidé à terminer la course.

Retour de David:

Ben finalement ce n’était pas une rando. mais un vrai marathon alors je me lance aussi pour ce petit compte rendu.
Tout d’abord un grand merci à notre coach Bertrand pour son organisation car cela nous a enlevé beaucoup de stress et on en avait déjà pas mal (j’ai d’abord mis mon dossard à l’envers le hier matin c’est dire).
Un grand merci à l’équipe et aux membres du club pour vos encouragements.
De très beaux souvenirs pour cette édition 2017 c’était mon 2e marathon et je voulais terminer mieux qu’ à Lausanne en 2011 avec le Cabb.
J’avais un objectif de 4h30. Je fais 4h38’16. Finalement je me dis que j’ai réussi à gérer ma course. J’ai été très concentré car à mon niveau il le fallait pour ne pas s’enflammer au début et pouvoir terminer .
Les autres membres sont parti vite, je reste sur mon rythme et, du coup, j’ai couru seul  tout le long du parcours.
Je fais 2h13 au semi, je prévoyais un  2h 17 au retour. Je remets mon chrono à zéro au semi comme si je partais pour une nouvelle course car se dire qu’on a à faire 21 km c’est mieux que  42. Un petit peu d’anti oxydant et hop..
Je tourne à 9,5 km de moyenne  jusqu’au 35e km que je boucle en 3h 44 et là je me dis que 7 km en 45 min c’est jouable et ben bon…
Quand on a 35 km dans les jambes tout  devient compliqué et les côtes du Bois de Boulogne  font très mal car je sens les muscles qui se tétanisent peu à peu et c’est tout au mental pour finir. Je suis à la limite  des crampes et les 3 derniers km sont une souffrance mais je tiens. La moyenne chute vertigineusement. Je mets  56 minutes du 35e km à l’arrivée pour terminer en 4h38’16 .
Au final je suis content car j’ai couru sans m’arrêter tout du long ce que je n’avais pas fait à Lausanne. Je n’ai pas connu de gros coup de pompe. L’entraînement  Run Valserine de l’hiver a payé.
Je me dis qu’ avec un peu plus d’entrainement ,  l’objectif était atteignable
Prêt  à recommencer mais pas tout de suite on va attendre un peu là …
Points positifs :
l’esprit d’équipe de Run Valserine
l’organisation du marathon de Paris
l’ambiance,  le public parisien très présent
un beau parcours surtout les voies sur berges avec ND et la Tour Eiffel en gros plan  pour paysage
des coureurs du monde entier et de jolies joggeuses qui permettent de garder le rythme quand on est fatigué…
Points négatifs :
je trouve qu’il y a quand même beaucoup de monde et je ne compte pas le nombre de fois ou j’ai été bousculé
les ravitos qui pourraient être mieux organisé et indiqué compte tenu des moyens
j’ai couru seul sur le parcours mais heureusement il y avait les points positifs (cf supra)
Pour le prochain je m’attendrai pas 6 ans cette fois ci.

 

Place Temps Nom
8970 03:41:58 JACQUES SOULIER
15893 04:00:39 ALISSONNE CARLET
18993 04:09:30 JEAN-MICHEL NAMBOTIN
24178 04:23:58 DALLEMAGNE MARIE SABINE
27689 04:34:25 GROSCLAUDE BERTRAND
28921 04:38:16 PIGNIER DAVID
35984 05:07:55 CLAIN PINKY.H
38722 05:27:06 CLAIR ANDREA

 

Et les amis de Run Valserine aussi présents

Place Temps Prénom
17958 04:06:32 Jean-Marc
28348 04:36:28 Nadine
34302 04:58:37 Marina
38813 05:27:58 Eric

Course du Vuache

Christine, David, Pedro, Ahmed et Tounsi étaient eux présents à la course du Vuache.

Retour de David:

La course du Vuache en quelques mots :
– organisation au point : accueil, bien fléché,
– parcours varié : de la rue goudronnée au single vallonné !
– des runners valserine et autres coureurs du coin pour causer,
– météo d’été,
– bref, on s’est bien amusé,

Eric Dumonteil l’organisateur, qui a participé au chronométrage du Trail de la Michaille, a apprécié la présence de Run Valserine sur « sa » course.

Retour de Tounsi:

Hier, nous étions quelques-uns à la course du Vuache ; il a fait beau et chaud.
J’ai beaucoup pensé à vous qui étiez sur le macadam parisien sous le soleil et la chaleur.
Bravo encore !

15,4km
Place Categ. Temps Nom
46 17 HM1 01:13:55 CHETTIH Tounsi
49 6 HM2 01:14:46 VENTURA Pedro-Manuel
67 27 HM1 01:18:31 POMMIER David
8,1km
Place Categ. Temps Nom
89 9 FM1 49:30 FRANCON Christine
107 12 HS 55:07 SNOUSSI Ahmed

 

 

Foulées de Gruffy

Et Thomas représentait Run Valserine sur le parcours du Trail Chéran Semnoz:

Petit retour sur le Trail Chéran Semnoz (23,5km – 1300D+) couru ce matin :
– Super ambiance au départs , à l’arriver et pendant la course : Trail de « village » toujours sympa
– Parti trop fort entrainer à 14, 15km/h par le groupe de tête : crampe rapidement arriver dès la 1ère montée
– 2ème grosse bosse passer sans soucis en discutant avec un mec super sympa trouver au 1er ravito
– Arrivé au 2ème ravito encourager par ma soeur et mon pti neveu, c’était juste extra
– Dernière portion magnifique au bord du chéran avec un chemin en dents de scie mais très agréable sur les dernier km
– 500 m dernier couru avec ma soeur à mes côté, ce qui m’a fait oublier les crampes jusqu’à la ligne d’arriver
Content de ma course même si avec de meilleurs sensations au début, j’aurai largement pu passer sous la barre des 3h.

 

Place Categ. Temps Nom 179 87 SEM 3:02:39 GOURRAGNE Thomas

–>

Pendant que certains s’entrainaient en vue de futures échéances… (Maxi-Race, 80km de Chamonix)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *