MaXi-Race, Trail de la Vallée du Tacon

MaXi-Race

Run Valserine a été de nouveau très bien représenté sur la MaXi-Race d’Annecy sur différentes épreuves.

Femina-Race

Emilie s’est plaisir sur le Femina Race 16,6KM / 942D+.

Son récit

Et oui! Que les filles! J’ai participé à la Femina race (les derniers 17km de la Maxi-Race annecy).
Un peu dégoûtée de ne pas avoir garder ma 3ème place au scratch le dernier km de descente m’a tué!! Je me suis fait doubler 2 min avant la fin! Mais très très belle course, et j’en ai pas trop bavé!
Finalement quand même sur le podium 3ème senior et 5ème au scratch! Vraiment très contente!!

NomTempsClass.Cat.
Emilie 02:02:5453 SEF

Marathon-Race

Christelle s’est alignée sur la Marathon-Race 41,2 KM / 2533 M+.

NomTempsClass.Cat.
Christelle 07:44:11 10427 V2F

XL-Race

L’XL-Race c’est 84KM / 5080M+ en deux jours. Thomas et Romain ont relevé le défi.

Compte-rendu de Thomas

Ce week-end, c’était ma grosse course sur 2 jours tant attendue autour du lac d’Annecy.
Vendredi après-midi : visite du village départ de la Maxi-Race et récupération de mon dossard n°8050 et ma super casquette «Maxi-Race».
Samedi 25 mai : 1er jour de Course, 44km avec 2500D+, départ nocturne à 3h45 !
Réveil 2h30, léger échauffement et go pour un départ bien trop rapide sur les 3km au bord du lac. J’avale la première montée en a peine 2h15 sans pensé à boire au manger…
Super ravito au Semnoz avec Emma, et ma sœur et mon père qui m’ont remotivé à Block.
De 2h30 à 5h00 de course, ça a été un calvaire, gros manque de sommeil (pause pour dormir 5mns sur un rochet) et mauvaise gestion alimentation + hydratation…
La dernière heure c’est plutôt bien passée avec ma team de spectateurs encore présente pour le dernier kilomètre et un soulagement lorsque je franchi l’arche à Doussard.
Dimanche 26mai : 2ème jour de Course, 41km avec 2500D+, départ à 5h30 !
Réveil 4h30, problème de flasque, départ précité du Airbnb, échauffement rapide pour courir les 1,5km jusqu’au SAS départ. Pour éviter les fameux bouchons de la première montée, je passe au dessus d’une barrière pour me positionner dans les 500 premiers (+ de 2000 coureurs qui s’élancent en même temps, ça fait une sacré foule).
Les 3km sur le plat se font cool à 12,5km/h puis j’attaque la montée et remonte une centaine de coureurs pour finalement trouver un bon groupe qui avance à mon rythme.
Ma Team m’attendait déjà en haut du 1er col, et après quelques mot échangés, direction Chalet de l’Aulps ! On attaque vite les difficultés avec des sentiers toujours plus boueux, glissant, traversée de ruisseaux et marre de boue. Bref, la phrase qui revenait c’était «Toute façon on est dedans jusqu’au bout ^^ ».
A 3h45 de course, recharge des gourdes à l’unique ravito du parcours, 2 tranches de jambon fromage et hop c’est reparti. Je m’hydrate tout les 15mns, m’alimente à intervalle de 30mns et avale un cachet sporténine toutes les 1h. Contrairement au premier jour, je suis réglé comme une horloge et ça marche !!!
Entre 4h00 et 5h15 de course, c’est la dernière grosse difficulté avec le col des contrebandiers, j’ai la forme. Ça glisse toujours autant, impossible de courir sur les plats montant au risque de chuter à cause de la boue
Dernière heure de course pour attaquer la grande descente du Mont Verrier et les 2 km de plat au bord du lac encouragé par des centaines de spectateurs et ma mère qui court les 200 dernier mètre avec moi avant d’entrer dans le SAS d’ arrivée !
Bilan générale : grand défit sportif réussi avec succès, très satisfait de mon temps cumulé et de mon classement (objectif des 50 premier atteint), conditions sur ce millésime 2019 vraiment difficile, maxi ambiance toujours au rendez-vous sur cet événement international.

Récit de Romain

Ce week-end j’ai pris part à la XL Race : 2 jours de course pour faire le tour du Lac d’Annecy par les montagnes. Une épreuve alternative à la Maxirace. Voici mon compte-rendu.
Jour 1 : Annecy-le-Vieux => Doussard : 45 km / 2500m d+
Départ à 3h45 soit juste après la Maxirace. Les conditions météo sont plutôt bonnes par rapport à ce qui était annoncé. Il fait 18°C au bord du lac.
Le départ est très rapide, je me force à rester sur une allure endurance pour tenir les 2j mais je me fait dépasser de tous les côtés.
La 1ère pente calme les ardeurs de bon nombre de coureurs qui m’avaient dépassés. La montée jusqu’au Semnoz se passe bien, je suis dans le rythme prévu pour atteindre le sommet (3h). Je dois y retrouver un copain au sommet qui a pris le départ de la Maxirace.
A l’approche du sommet quelques névés font leur apparition sur un chemin technique. Avec l’afflux de coureurs un bouchon se forme et me fait perdre environ 15min.
J’arrive au ravito du Semnoz en forme, mon pote arrive juste après et on continue la course ensemble. Les conditions météos commencent à se dégrader avec l’apparition d’une pluie fine qui va se transformer en une pluie assez intense au fil des heures.
La 2ème partie du parcours se passe beaucoup moins bien : le terrain technique et accidenté est très glissant, il faut faire attention à chaque pas. J’ai mal au dos, à la cheville, les jambes sont de plus en plus raides et j’ai envie de dormir. Et en plus il n’y a pas de paysage sympa à regarder pour se changer les idées, on est en pleine forêt. Bref, le mental n’est plus au rendez-vous et je commence à me dire que ça va être compliqué de repartir le lendemain et que le défis était peut-être un peu trop dur…
On arrive quand même tant bien que mal à Doussard après quasiment 9h de course, on retrouve nos supporters, ça fait plaisir. La journée s’arrête heureusement là pour moi et je laisse mon pote continuer sa course.
Une grosse sieste l’après-midi puis les jambes sous l’eau froide et un bon massage pour essayer d’être en forme le lendemain.
Jour 2 : Doussard => Annecy-le-Vieux : 40km / 2500m d+
Arrivée sur Doussard vers 5h pour un départ à 5h30. Les jambes sont un peu raides mais après 1/4h d’échauffement ça à l’air d’aller. Je prends le départ sans savoir jusqu’où je serai capable de tenir.
Départ dans la 2ème vague, les 1ers km sur le plat permettent de se remettre en jambe tranquillement. Commence la 1ère montée vers le col de la Forclaz, tout va bien. Au milieu de la montée, je me retrouve à l’arrêt complet pendant 15min, encore un bouchon à cause d’un passage technique !
La redescente puis la montée vers le chalet de l’Aulps se passent bien, je me sens en forme et les jambes vont bien 🙂 Les 1ers rayons de soleil font leur apparition et les paysages sont magnifiques. Par rapport à la veille tout va bien et le mental est là ! En revanche les chemins sont marécageux suite aux pluies de la veille et c’est parfois compliquer d’avancer.
Vient ensuite la montée au Roc de Lancrenaz… Les paysages sont sublimes mais le passage du sommet est un peu technique. Et avec plus de 2000 personnes sur la course ça devient très compliqué. Résultat : une file d’attente interminable (voir photo) et 45 min d’attente à l’arrêt complet pour pouvoir passer !! Honte à l’organisation !
Du coup je recharge les batteries et je m’alimente, ce qui me permet de faire une descente avec un bon rythme jusqu’au ravitaillement de Villars. Je reprends des forces avant de repartir vers Bluffy où je retrouve mes supporters juste avant la dernière montée. Etonnamment, je suis bien en forme, rien à voir avec la veille et je suis reboosté d’avoir vu mes proches. Il reste 15km et 700m de d+, j’y suis presque !
Je double beaucoup de concurrents dans la dernière montée. La vue sur le lac en haut du Mont Veyrier est magnifique et je commence à me dire que finalement je vais le réussir ce défi !
La dernière descente est assez piègeuse avec les pluies de la veille. Je descends tranquillement pour assurer. Sur les 5 derniers km les jambes deviennent de plus en plus raides. J’arrive au bord du lac, ça y est c’est presque terminé ! Une dernière passerelle à monter et une dernière ligne droite. Je vois mes proches qui m’attendent à l’arrivée. Voilà c’est fait, la boucle est bouclée !
A nouveau presque 9h de course (dont 1h à d’attente dans les embouteillages…). Je ne m’étais fixé aucun objectif de performance, je voulais simplement terminer cette belle balade autour du lac. Objectif atteint, je suis donc ravis.
Je vais maintenant prendre quelques jours pour récupérer avant de vous retrouver pour les entrainements.

NomTempsClass.Cat.
Thomas 12:16:02 4932 SEH
J1 06:14:23 5637 SEH
J2 06:01:39 4830 SEH
Romain 17:44:16 230103 SEH
J1 08:43:13 263119 SEH
J2 09:01:03 226101 SEH

Trail de la Vallée du Tacon

6 membres étaient au départ de la 2ème édition du Trail de la Vallée du Tacon à Coyrière.

Compte-rendu de Jacques

Nous nous retrouvons 6 ce dimanche matin sur le parking de Vouvray pour une nouvelle aventure amicale et sportive.
Le beau temps est au rendez-vous pour participer à ces deux courses à Coyrière (dans le Jura).
Christine F. et Marina sont inscrites sur les foulées de Coyrière (8,5 km pour 350 D+) et Marie, Quentin, Jean-Michel et
Jacques sont inscrits pour le trail de la vallée du Tacon (15 km pour 690 D+).
Le départ est commun et nous voilà donc tous partis pour une première belle difficulté dès le début du parcours.
Les tracés sont difficiles mais tellement beaux ! La dernière descente est longue et vraiment très technique car très
pentue. On se dit que l’arrivée est proche mais encore faut-il négocier les derniers lacets des derniers km.
On apprécie tous les encouragements de Christine V. (qui nous a accompagné) dans les derniers mêtres de course. Merci à
elle.
Run Valserine monte sur deux podiums avec Marie-France et Jacques. Les couleurs des maillots font encore parler d’eux.
Après ce bel effort, rien de tel qu’un bon repas préparé par l’organisation avec la traditionnelle bière.
C’était une vraie belle journée et nous vous recommandons cette belle course l’année prochaine.

Foulées de Coyrière

NomTempsClass.Cat.
Christine01:09:37194 M2F
Marina01:10:59205 M2F

Trail de la Vallée du Tacon

NomTempsClass.Cat.
Jacques01:25:35123 M2M
Quentin01:27:55217 SEM
Jean-Michel01:49:105313 M2M
Marie-France02:10:16712 M2F

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.