SaintéLyon avec 1 podium, Florence et autres

SaintéLyon – 3 dec.

Huit membres de Run Valserine étaient présents sur 3 des épreuves de la 63ème édition de la mythique SaintéLyon, trail nocturne entre Saint-Etienne et Lyon.

Au final beaucoup de satisfaction, le sentiment d’avoir tout donné et notamment un podium pour Jean-Etienne Celle, 3ème Junior sur la SaintéSprint.

 

Retour sur SaintéLyon Solo (72km) avec Jacques:

Après une attente dans le hangar chauffé à essayer de dormir en vain, nous voilà sur la ligne de départ Ludovic et moi.

On a attendu ce moment et on y est enfin !

On part au tout début de la deuxième vague et nous avons encore les jambes bien raidies par le froid. Au bout d’un kilomètre, Ludovic ressent une pointe dans le mollet. On se dit qu’il ne finira pas la course mais c’est mal le connaître le bonhomme. On parcourt ensemble les 28 premiers kilomètres. C’est agréable de ne pas faire la course tout seul.
Ensuite, on continue chacun de son côté, moi un peu devant. J’ai de bonnes sensations et je double des dizaines et des dizaines de coureurs, c’est grisant.
Les ravitos font du bien, ces grandes tentes chauffées.
Les kilomètres défilent. Le terrain est très accidenté, beaucoup plus que je ne le pensais. Le sol est également par endroit verglacé, il faut être très vigilent. Pourtant c’est dans une ornière à hauteur du panneau indiquant qu’il reste 25 kilomètres que ma cheville droite se dérobe. Une douleur intense et tout de suite je me vois déjà abandonner. J’essaye pourtant de repartir et au bout de quelques kilomètres la douleur se fait moins forte et disparait petit à petit. C’est gagné j’irai au bout. Mais c’était sans compter sur ces 5 derniers kilomètres. Un enfer. J’apprendrai à l’arrivée que Ludo a également énormément souffert dans cette dernière partie si difficile.

Enfin c’est l’arrivée et un grand moment d’émotion car je suis finisher de La SaintéLyon.
Ludo arrivera une cinquantaine de minutes plus tard.

72 km dans le froid, la nuit, sur le verglas, dans la boue,…. Pas sûr que je recommence….

Merci à Ludo pour ces moments et aussi à Alissonne pour nous avoir rapatriés à Bellegarde.

 

Retour sur SaintExpress Solo (44km) avec Bertrand:

Nous voilà au départ de la SaintExpress, c’est vrai moins mythique que le 72, mais cela reste tout de même pour moi une participation importante et pleine de doutes.

Jean-Marc et Jean-Michel habitués de cette épreuve, sont très impatients de profiter de ces conditions météo optimales.

L’organisation des départs par vagues de 1000 coureurs s’avère payante, les premiers kilomètres se font sans trop de bouchons et au 1er ravitaillement (10km), Jean-Marc nous indique que nous avons 1 quart d’heure d’avance par rapport à l’année dernière.

Au 20ème, il oublie la crainte des crampes et accélère, nous le reverrons plus. Au ravito de mi-course (22km), on apprécie le chaud du gymnase mais on ne s’attarde pas trop il faut repartir car les jambes commencent à se durcir. Le temps est clair on aperçoit les lumières de Lyon très souvent et les centaines de points de frontales c’est impresionnant. Au 30ème, j’avance encore mais mes foulées rapetissent un peu, du coup Jean-Michel s’éloigne un peu mais je le garderai en visuel encore quelques km, merci de m’avoir fait le train jusque là! Malgré la fatigue, les bonnes sensations sont encore là et je sais, à 10km de la fin, que je peux le faire en moins de 6h et c’est très motivant.

Et voilà c’est fait! Je retrouve à l’arrivée, Jean-Marc qui a gagné 1h sur l’année dernière et Jean-Michel 30mn, mission plus qu’accomplie!

Retour sur SaintéSprint Solo (22km) avec Jean-Etienne:

3ans que j’accompagne ma mère sur la mythique SaintéLyon sans pouvoir
y prendre part,question d’âge:trop jeune… Cette année c’est la bonne, année
de la majorité, je peux enfin, en toute légalité, m’inscrire.
Restant sur deux courses moyennes, un manque d’entraînement suite à
des blessures. Je prends le départ sans aucun stress, ce qui fait vraiment
du bien. Accompagné jusqu’au départ par Christophe Guillon (je te
remercie, c’est rassurant de ne pas être seul). On fait tous ensemble le
compte à rebours et c’est parti pour 22kms. La première partie de 11 kms
avec un profil plutôt descendant. Je m éclate. Encouragé par mes parents
un peu avant le ravitaillement, ça rebooste.

Maintenant la deuxième partie s’annonce beaucoup plus compliquée: le manque d’entraînement se fait
sentir et je perds des minutes et donc de précieuses places. L’arrivée est
franchie aux environs de 00h45. Le chrono est plutôt bon, certes, mais avec
un peu de déception. Je consulte le classement:137/2400. Le podium
junior est vraiment inespéré compte tenue de la soirée de mardi à l
hôpital. La gagne en junior se joue à 4min, la déception est toujours là.
Beaucoup de places perdues entre le 12e et le 22e km. Bravo à
Christophe, Jacques, Ludo, Sabine, Bertrand, Jean-Michel, Marina, Jean-Marc et Nadine.

SaintéLyon – 72km

Place Catég. Temps Nom
797 58 V2 08:34:55 JACQUES SOULIER
1693 831 SEH 09:27:23 LUDOVIC CARLET
3721 1287 V1H 11:02:08 PIERRE COILLARD

SaintExpress – 44km

Place Catég. Temps Nom
1068 87 V2H 05:46:47 JEAN-MICHEL NAMBOTIN
1107 298 V1H 05:49:12 BERTRAND GROSCLAUDE

SaintéSprint – 22km

Place Catég. Temps Nom
138 3 JUH 01:46:24 JEAN-ETIENNE CELLE
278 36 V1H 01:55:26 CHRISTOPHE GUILLON
1033 58 V1F 02:25:36 DALLEMAGNE SABINE

Un grand bravo également aux amis de Run Valserine, Jean-Marc, Nadine, Marina et Thomas (qui se classe 16ème au scratch de la SaintExpress!)

Course de l’Escalade – 3 dec.

Encore un podium pour Emilie qui se classe 3ème féminime.

Place Catég. Temps Nom
3 3 Femme II 19:51,2 SHAW EMILIE

 

Marathon de Florence – 27 nov.

Tounsi a participé au marathon de Florence avec un très beau résultat, voici ses impressions:

Pour les impressions, ça été vraiment une course magnifique avec superbe météo.

Je me senti super bien dès le départ au point que j’essayais de ne pas partir trop vite comme il m’arrive souvent de le faire hélas !

Malgré ça, je me suis laissé prendre par l’ambiance et c’est à bonne allure et en pleine forme que j’ai remonté nombreux coureurs  jusqu’à la ligne du semi marathon.  Ensuite j’ai modéré mon rythme jusqu’au fatal km35 où des raideurs aux jambes m’ont brutalement rappelé mon début de course. J’ai du nettement ralentir mon pas de course et voir nombreux coureurs me dépasser.

J’ai tenu bon jusqu’à l’arrivé et suis impatient d’y retourner en 2017 … je peux mieux faire !!!

Arrivée Florence

Place Catég. Temps Nom
2264 536 SM40 03:36:29 CHETTIH TOUNSI

Course de la colline (Vetraz-Montoux) – 13 nov.

Place Catég. Temps Nom
112 38 SEM 01:24:44 SNOUSSI AHMED

La Vitalavie – 5 nov.

Place Catég. Temps Nom
693 197 SEM 02:35:12 SNOUSSI AHMED

4 commentaires sur “SaintéLyon avec 1 podium, Florence et autres”

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *